Vous devez avoir Adobe Flash Player pour lire les images.

Cliquez ici pour télécharger Adobe Flash Player.

Gloire ou oubli?

Il s’agit de mettre en relief le drame humain et de symboliser de façon poétique les émotions d’Agamemnon. Comme un fœtus baignant dans le ventre maternel, cette mer/ ciel qui l’entoure et ces flots agités qui le troublent, c’est la représentation de la fragilité et de la force, du combat entre le devoir et la nature. L’homme vient de l’eau et c’est à travers elle que s’effectue son passage. L’ancre qui les immobilise deviendra l’autel du sacrifice. Nous intéresse également la dimension politique du jeu des antichambres du pouvoir. C’est souvent dans ces entre-lieux que les liens se nouent et se tranchent, que les conspirations aboutissent et que les décisions se prennent. L’aspect central dans Iphigénie est d’aller du point A (Mycène) au point B (Troie) l’Aulide en étant l’antichambre. Pour pouvoir aller au point B les Grecs vont devoir trouver des solutions aux conflits qui les immobilisent. Allons-nous vers un « naufrage » ? Il est vital de pouvoir traiter ici de la solitude du politique qui se retrouve devant la fatalité de devoir donner un prix à son propre sang. Quelle est la valeur d’un sacrifice? Combien vaut une vie en échange d’une guerre? Gloire ou oubli? Le tapis rouge est à la fois le symbole de l’honneur, de la route d’Agamemnon interrompue et du destin qui attend Iphigénie. Ce tapis réservé aux puissants de la terre permet de cacher le sang qu’il nécessite. Iphigénie en Aulide est toujours d’actualité même si la tragédie se banalise à force de répétition. Occupants et occupés, agresseurs et agressés finissent par s’abreuver à la même horreur et semblent y prendre goût, comme nous le montrent quotidiennement les évènements au proche-Orient.